Comment fabriquer un nettoyeur à ultrasons ?

Le nettoyage et l’entretien de chaque outil sont primordiaux pour conserver sa dureté et sa qualité. Les procédés de nettoyage différent en fonction de l’équipement. Actuellement, il existe une méthode qui consiste à utiliser des ultrasons. Dans ce cas, il est nécessaire d’avoir un nettoyeur à ultrasons qui se vend généralement dans les magasins ou sur internet. Cependant, il est possible de le fabriquer chez soi à condition de connaître ses procédés de fabrication et son mode de fonctionnement.

Qu’est-ce que le nettoyage à ultrasons ?

Le nettoyage par ultrasons se fait à travers un bain à ultrasons à l’intérieur d’une cuve spéciale. Ce procédé a été découvert en 1950 et utilisé dans le domaine domestique à partir de 1970. Depuis des années, il s’est développé pour devenir plus abordable et plus sophistiqué. Il est donc devenu l’un des processus les plus efficaces et les plus sécuritaires. A préciser que les bacs peuvent nettoyer les pièces fabriquées à partir de plusieurs matériaux : plastique, acier, fibre, etc.

Le bac à ultrasons s’emploie dans différents domaines. Il peut nettoyer les lunettes ou les instruments utilisés dans le domaine de la médecine, particulièrement dans les laboratoires. Il dégraisse et détartre grâce à des solutions spécifiques. Pour les femmes, les joyaux sont plus entretenus grâce à son usage.

Fabrication du bac à ultrasons

fabrication nettoyeur à ultrasonLe principe d’utilisation du nettoyeur à ultrasons est très simple contrairement à ce que l’on pense. Il en est de même concernant sa fabrication. Tout d’abord, il faut une cuve. La dimension de cette dernière dépend de l’outil à nettoyer. Une grande cuve consommera plus de puissance contrairement à une petite qui ne pourra contenir qu’une petite pièce.

Il faudra ensuite des transducteurs avec une puissance ultrasons équivalente à la quantité de charge utile au nettoyage. Cependant, il faut voir la puissance nominale qui est différente de la puissance crête lors de la mesure. La fréquence des ultrasons se mesure en kHz. Plus celle-ci est élevée, plus le nettoyage se fait minutieusement. Généralement, la fréquence utile au nettoyage d’une pièce fine se situe entre 37 et 40kHz. Mais une fréquence trop basse pourrait abîmer la pièce. Une fonction chauffage différente des ultrasons s’ajoute au système. Le panier dans la cuve vous évitera la détérioration des transducteurs. Le robinet de vidange sera nécessaire à la lubrification et au nettoyage de la cuve.

Mode de fonctionnement

Le mode de fonctionnement du bac à ultrasons permettra d’évaluer le montage équivalent. La cuve recevra la pièce ainsi que tous les équipements nécessaires au nettoyage comme le solvant. Le solvant à utiliser dépend uniquement de la pièce à nettoyer. Généralement, l’eau suffit. Mais dans certains cas, il faut faire appel à un solvant plus spécifique qui permet d’éviter la rouille pour l’acier ou la détérioration du matériel pour les pierres fines. Le solvant remplit la cuve et transmet des ondes ultrasons à partir des transducteurs sur les parois ou au fond de la cuve jusqu’à chaque surface de la pièce.

Les transducteurs reçoivent de l’énergie électrique à fréquence ultrasonique pour créer un phénomène de compression et décompression. Ces turbulences et mouvements dans le liquide atteignent la pièce afin de détacher les impuretés sans altérer ni modifier son état.

Ressources utiles :

Comment fabriquer un nettoyeur à ultrasons ?
5 (100%) 1 vote