Quel compresseur choisir pour une cabine de sablage ?

Que ce soit pour un usage sur chantier, en atelier ou en laboratoire, le choix du compresseur le mieux adapté pour une cabine de sablage est loin d’être évident. Avant d’en acheter un, il est plus qu’utile de comprendre son fonctionnement et de définir les besoins en matière d’air comprimé.

Ce qu’il faut savoir sur un compresseur pour sableuse

cabine de sablageUn compresseur est une sorte de pompe qui ravitaille en air un outil pneumatique, en l’occurrence ici une cabine pour sabler. Il joue un rôle essentiel au même titre que les cuves, les lances et les buses. C’est un appareil utilisé dans le domaine de l’industrie, pour des travaux de serrage en automobile. Le compresseur est plus économique, plus puissant et plus léger que les outils électriques.

Le moteur, la pompe et le réservoir sont les trois parties indispensables au fonctionnement du compresseur. Le moteur actionne la pompe qui aspire l’air et qui le comprime à une pression supérieure à la pression atmosphérique. C’est dans le réservoir qu’est stocké l’air comprimé pour être utilisé à la demande. Dès l’utilisation de l’air comprimé, la pompe se déclenche instantanément pour remplir le réservoir.

L’utilité et le choix d’un compresseur

sablage en cabineUn petit compresseur est utilisé dans le gonflage des pneus, en carrosserie tôlerie et peinture. C’est aussi un instrument indispensable pour la pose de moulures, pour l’agrafage en rénovation de mobilier. Un compresseur plus puissant est choisi pour des travaux nécessitant une cloueuse, une clé à chocs ou un burineur. Dans ce cas, le compresseur doit posséder un réservoir de 30 litres au moins et un débit d’air comprimé supérieur. Dans le cadre de travaux d’aérogommage et de sablage, le débit minimum d’air comprimé du compresseur doit être de 400 litres par minute. Pour une utilisation optimale, le débit doit être entre 800 et 1000 litres par minutes.

L’efficacité du compresseur pour sablage dépend primordialement de la puissance et du débit d’air comprimé généré par celui-ci. La puissance du compresseur est définit par son débit en litre/minute ou m3/heure. Si la puissance est trop faible, le rendement de l’application de sablage sera tout aussi faible. Plus la pompe est puissante, plus le débit sera élevé.

Idéalement pour un fonctionnement optimal du compresseur, il est indispensable d’en choisir un dont le débit est de 1,5 fois supérieur au débit requis par l’outil pneumatique. Pour un outil pneumatique qui nécessite un débit de 90 litres par minute, par exemple, il est essentiel de choisir un compresseur qui fournit un débit de 135 litres par minute.

A voir aussi : Comment fabriquer un nettoyeur ultrasons

Compresseur de cabine de sablage : différence entre compresseur à piston et à vis

Un compresseur à piston accumule l’air comprimé dans son réservoir. C’est un instrument compatible avec la plupart des utilisations. Le système du compresseur à piston exige des arrêts réguliers afin de laisser le temps à l’engin de remplir le réservoir. En effet, l’usage abusif du compresseur risque d’endommager le moteur.

Le compresseur à vis est utilisé pour des travaux industriels exigeants tels que les chantiers de travaux publics. Ce type de compresseur fournit des débits d’air comprimé plus importants de façon continue avec des pressions élevées et un niveau sonore faible. Il est équipé d’un tableau de commande électronique qui donne accès aux réglages du compresseur ainsi qu’aux indications nécessaire à la maintenance.

Quel compresseur choisir pour une cabine de sablage ?
5 (100%) 1 vote